Denis

Denis, 57 ans.

 Pourquoi avoir acquis un vélomobile et comment l'avez-vous connu ?
Après le trike Kettwiesel qui m'a amené à apprécier le fait de rouler couché et à force de lire les exploits de certains sur le forum vélorizontal, je me suis dit que si je ne pouvais pas me payer un vélomobile pour mon départ en retraite, c'était que j'avais raté ma vie. Donc j'ai commandé un Waw chez Joël Vincent de CyclesJV le mois de mon départ en retraite. Et depuis je roule plus de 15000km chaque année qui passe trop vite.

Et puis j'ai également acquis le Milan SL N°14, une fusée celui-là.
- Que faites-vous avec votre vélomobile ?
Je roule avec bien sûr et comme je suis en retraite c'est quasi uniquement pour le plaisir, utilitaires, sport et balades locales ou plus loin à beaucoup plus loin.

- Qu'est-ce que le vélomobile vous a apporté ?
Du plaisir, encore du plaisir et toujours du plaisir, j'ai perdu les 2 ou 3 kg que j'avais en trop dans les côtes mais ça ne fait pas de mal ! Mais aussi le plaisir de voyager au long cours autrement, pas trop vite et pas trop doucement non plus.

- Comment voyez-vous le vélomobile dans l'avenir ?
J'ai l'impression que ça se démocratise, c'est vrai que c'est quand même un sacré investissement. C'est peut-être pour ça que les propriétaires sont majoritairement des gens d'expériences. Ça manque aussi un peu de gente féminine, mais bon avec 24% de masse musculaire contre 40% pour les hommes je comprends, il faudrait une petite assistance électrique pour les raidillons.

 

Denis